Tout savoir sur le vernis semi-permanent

S’il y a bien une chose dont je ne peux pas me plaindre, ce sont mes ongles. Depuis aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai eu les ongles longs si je le voulais, et courts lorsqu’ils poussaient trop vite à mon goût. J’ai conscience que tout le monde n’a pas cette chance et que beaucoup se les rongent sans pouvoir s’arrêter ou sans même s’en rendre compte.

Le fait est qu’aujourd’hui, cet article s’adresse à absolument tout le monde et tous les types d’ongles et de mains.

crédit : unsplash

Vernis semi-permanent : Pourquoi, pour qui ?

Si vous me suiviez à l’époque où je sortais régulièrement des vidéos sur ma chaîne YouTube (oui, on peut appeler ça « l’époque » maintenant haha), mon arrière-plan rempli de petits flacons de vernis n’a pas du passer inaperçu…
Les prémices de Mango Beauty Tips étaient même « Mango Nails » et si vous remontez au plus loin que ce blog puisse le permettre, vous remarquerez que c’était des tuto nailart ! Les ongles et moi, c’est donc une histoire d’amour depuis longtemps.

Cela dit depuis mon déménagement au Canada, je n’en ai pas apporté beaucoup avec moi. Mon rythme de vie a changé et je n’avais plus forcément autant de temps à consacrer à mes ongles que j’ai pu en avoir. J’ai donc cherché une solution pour arborer des ongles beaux en toutes circonstances, et voilà le constat auquel je suis arrivée :

Pourquoi passer au vernis semi-permanent ?

  • Faire ses ongles au vernis classique ? Ça s’écaille vite, pas le temps.
  • Faire ses ongles en capsule / résine ? Le polissage préalable obligatoire affine et par conséquent abîme considérablement les ongles naturels
  • En salon pro ? Ça coûte bien trop cher ! (en plus de la raison numéro 1 ou 2, en fonction)
  • Et les press-on ? Ça n’épouse pas forcément la forme des ongles naturels, surtout s’ils sont un peu longs – auquel cas, quel intérêt ?

C’est lorsque je suis arrivée à court d’option que j’ai découvert les vernis semi-permanents. Persuadée que les lampes UV étaient réservées à l’usage professionnel, je m’en suis toujours tenue loin alors que ça tombe comme une évidence : le VSM (vernis semi-permanent) est la solution la plus économique en terme de temps et d’argent !

Comment poser du vernis semi-permanent ?

Si vous pensez qu’il faut avoir un minimum de compétences pour appliquer vous-même votre vernis semi-permanent, détrompez-vous : il se pose de la même manière qu’un vernis classique, à peu de choses près !

Étape 1 : Polissage

Je vous disais plus haut que ça abîmait les ongles, mais il ne s’agit pas de la même technique que celle pour poser (et surtout retirer) les ongles en capsule / résine. Ici, munissez-vous simplement d’un bloc polissoir et brosser doucement, toujours dans le même sens afin d’éliminer les éventuelles stries, obtenir des ongles lisses et donc optimiser la tenue.

Étape 2 : Dégraissage

Le « à peu de choses près » visait surtout cette étape : à l’instar de notre zone T, les ongles produisent eux-aussi du sébum. Et contrairement au vernis classique, la pose de vernis semi-permanent doit se faire sur des ongles totalement propres. Munissez-vous alors d’un petit flacon de « lotion cleaner » et appliquer-la rapidement, grossièrement sur vos ongles. Elle sèchera instantanément et vous êtes bons pour appliquer votre vernis semi-permanent comme vous le feriez avec un vernis classique !

Étape 3 : Base coat

Vous ne mettez pas de base lorsque vous appliquez votre vernis classique ? Grosse erreur : la base permet au vernis de protéger et mieux accrocher l’ongle. Soyez certain(e) d’en appliquer partout, particulièrement aux endroits susceptibles de recevoir des chocs. N’en mettez cependant pas trop pour éviter de former une trop grosse couche qui ferait rapidement peler le vernis. Tout est dans le dosage !  Évitez de faire l’impasse dessus avec un vernis classique, mais ne la faites carrément pas du tout lorsque votre ongle passe sous une lampe UV : Laissez poser 2min ou 30sec si c’est une LED.

Étape 4 : Le fameux !

Maintenant que votre base est posée et sèche, il est temps d’appliquer le vernis semi-permanent ! Le maître-mot est encore une fois le dosage : il faut poser une couche fine, quitte à renouveler l’opération (2-3 fois maximum). Généralement, un petit bâtonnet à embout plat est fourni avec le kit que vous pourriez acheter afin de corriger les bavures. Sinon disons-le franchement : un cure-dent fait bien l’affaire ! Laissez poser sous la lampe autant de temps que la base, comme indiqué sur le flacon en fonction du vernis et/ou de la lampe.

Étape 5 : Top coat

Après 1 ou 2 couches de vernis semi-permanent, et même si ce dernier est déjà sec, c’est l’heure de sécuriser le tout : la couche de finition appelée « top coat » ou « twin coat » (si le flacon est compatible pour la base comme pour le top) va protéger le vernis, lui apporter de la brillance et optimiser toujours plus la tenue.
Encore une fois en couche fine et le temps préconisé en fonction du produit et/ou de la lampe.


crédit : unsplash

La pose du vernis semi-permanent est-elle douloureuse ?

Lorsque vous passez vos mains sous la lampe UV/LED pour la toute première fois, vous risquez d’avoir une surprise peu plaisante… Il se peut que, lorsque le vernis se fige, vous ressentiez une sensation de brûlure sur l’ongle. Ça ne dure que quelques secondes, ce n’est pas forcément normal mais cette douleur peut s’expliquer de bien des manières :

  • Une couche trop épaisse de primer / vernis (d’où l’intérêt de faire des couches fines)
  • Un ongle fragilisé (polissage, mauvaise santé)
  • Une lampe trop forte (ne pas mettre les doigts trop au fond)
  • Une composition inadaptée (favoriser les vernis sans chauffe)

Toutes ces causes sont les plus probables, auxquelles on peut facilement remédier. Si le problème persiste, il se peut que vos ongles n’aiment tout simplement pas la marque que vous utilisez. C’est comme les soins : certains marchent sur votre amie, votre soeur, mais pas du tout sur vous ou vice-versa… Soyez attentif.ve et trouvez la gamme qui vous convient.


Combien de temps dure le vernis semi-permanent ?

Avec ces 5 petites, et surtout RAPIDES étapes puisque vous oubliez instantanément le temps de séchage, vous passez de 5 jours… à 2 bonnes voire 3 semaines de manucure impeccables !

Ça change vraiment, vraiment la vie.


Comment retirer le vernis semi-permanent ?

La méthode la plus saine (mais aussi la plus longue) est l’enrobage par papillote : Trempez un morceau de coton dans de l’acétone ou du dissolvant contenant de l’acétone (pas comme celui sur ma photo haha), posez-le sur l’ongle de sorte à le recouvrir entièrement puis fixez le tout en enroulant le doigt dans un morceau de papier aluminium. Laissez poser 15 minutes.
C’est la méthode la moins agressive car elle va laisser le temps au vernis de se dissoudre plutôt que de chercher à l’arracher ou à le poncer, ce qui pourrait endommager la couche de kératine naturelle sur l’ongle.

Où acheter le matériel ? (lampe UV, vernis, base/top…)

En 2019, les marques qui permettent de faire des manucures qualité salon à domicile ont fleuri et vous n’aurez aucun mal à trouver votre bonheur en ligne ou près de chez vous. Pour ma part, je vous conseille la marque française meanail.com : elle est vegan, cruelty-free et propose un large choix de teintes pour 14,90€ et tout ce qu’il vous faut pour débuter ou pour refaire votre stock !

Les vernis semi-permanents tout-en-un, ça existe ?

Exit les 5 étapes évoquées plus haut… Et si on gagnait encore plus de temps avec un flacon qui combine la base, le vernis et la couche de finition ? C’est possible avec Sensationail et ses Express Gel « tout en un vernis gel ».

Sensationail est une marque californienne dont j’ai eu la possibilité de tester la lampe ainsi que 3 flacons d’Express Gel et… la promesse est tenue ! Je branche la lampe à une prise ou même à mon ordinateur, cette dernière détecte mes doigts lorsque je les place sous la lampe. Cette dernière à un timing de 30 secondes dont une micro pause au milieu, à 15 secondes. Je pose mon vernis sur ongles propres en mettant toujours un point d’honneur à faire des couches fines et… c’est tout ! J’en mets généralement deux pour bien lisser en passant 2x30sec sous la lampe à chaque fois et ça ressort instantanément sec, lisse et brillant.

La santé avant tout

Le vernis semi-permanent c’est bien, mais je vous conseille tout de même de ne pas lésiner sur la santé de vos ongles car ils sont le reflet de tout ce qui se passe à l’intérieur comme à l’extérieur de votre corps ! Entre deux poses, n’hésitez pas à laisser vos ongles respirer quelques jours et à leur appliquer du sérum sur une base quotidienne.

Pour ma part, j’utilise le Durcisseur Vitaminé au Lipesters de Soie d’Ecrinal qui sent très bon et pénètre immédiatement dans l’ongle sans aucun fini. Il rend mes ongles plus durs, forts et ils ne se cassent plus !

Des ongles en bonne santé sont forts, ne se cassent ni se dédoublent et tiendront beaucoup mieux n’importe quel vernis que vous appliquerez par la suite.


Bonus : Puisqu’on parle de mains, j’en profite pour vous partager que ma bague chiffres romains vient de chez oNecklace, je l’ai shoppé en plaqué or pour moi et en argent pour mon chéri. ♡

*article sponsorisé

1 Comment
Previous Post
Next Post